L’histoire de l’Association

Un peu d’histoire!

Le Mouvement Slow Food est arrivé officiellement en 1999, créée par notre toujours jeune président, Jean-Pierre Rous, Maitre Sommelier dd France, étant encore chef sommelier au restaurant Le Louis XV – Alain Ducasse, trois macarons Michelin à l’Hôtel de Paris.

Ami de longue date de Carlo Petrini, le président de Slow Food International, en commun accord, il décida de lancer l’aventure de ce beau mouvement de grande actualité sur la défense des valeurs essentielles pour lutter contre la malbouffe et tout ce qui en découle. Les Statuts ont été déposés à la Préfecture des Alpes Maritimes sous l’intitulé Convivium « Slow Food Sud Est », ce qui consiste à un territoire allant jusqu’à la limite du Lubéron (Région P.A.C.A.). Alain Ducasse a tout de suite adhéré à cette belle idée, lui qui prônait depuis toujours la qualité, rien que la qualité, qu’il avait bien démontrée avec son choix sur l’identité méditerranéenne et ses beaux produits.

Une équipe d’amis et de professionnels, se constituera autour de Jean-Pierre Rous :

• Jean Pallanca, président des Sommeliers Monégasques

• Henri Baudet, restaurateur à Menton

• Jean-Pierre Pestre, chef des cuisines, reconnu, au Vista Palace Hôtel à Roquebrune Cap Martin • Iorio Gennaro, chef caviste à l’Hôtel de Paris, jeune napolitain connaissant l’Italie et ses produits • Guy Gedda, le Pape de la cuisine provençale • Marsou Viano, la figure de Roquebrune Cap Martin, Brasserie Les Allobroges Le siège était 1, rue du Val Fleuri, Résidence Le Val, 06190 Roquebrune Cap Martin. Et voila le train sur les rails et l’aventure lancée : date de déclaration : 2 avril 1999. Objet : • Proposer une philosophie du plaisir en passant par l’authentique, le beau et le bon • Initiation à l’Éducation du goût • Sauvegarde de la tradition et les coutumes à l’ère du IIe millénaire • informer et promouvoir les produits, senteurs et saveur de la Provence Alpes Côte d’Azur, pour mieux les apprécier. Nous vous raconterons la suite passionnante et les premiers pas enrichissants sur les contacts, rencontres, les ateliers du goût. Pour une bonne mise en place, une équipe bien soudée, volontaire qui se fait connaitre qui organise des contacts, des rencontres pour bien expliquer ce qu’est le Mouvement Slow Food. Comme à organiser des ateliers du goût de la frontière italienne jusqu’à la région cannoise, on constate avec joie beaucoup d’adhésions de membres, artisans, vignerons. Le Comité se structure avec l’arrivée de Henri Quartino, comme trésorier, Fredy Vinaj, Antoine Mordiconi, conseiller œnologique, Charles Séméria, chef de cuisine. Des ateliers merveilleux, « Tout sur l’Asperge » réalisé par David Faure au Restaurant des Arts de Yves Bottasso dans le vieux Nice. De l’inédit, un concours de dégustation sur le cépage Chardonnay de différentes parties du globe, en direct de plusieurs pays d’Europe, membres de Slow Food aux mêmes heures qui avait lieu à Nice au Restaurant L’Univers, chez notre ami Christian Plumail , une belle expérience, le gagnant, un Chardonnay cultivé et vinifié en Israël, Bravo. Soudain un grand pas en avant avec l’accord de Bra et de son président Carlo Petrini, le Convivium devint Slow Food Sud-Est et Principauté de Monaco . Nous réalisons, chez notre ami et Président d’Honneur, Alain Ducasse, au Restaurant Le Louis XV à l’Hôtel de Paris, un déjeuner sur le thème du Printemps qui ravit les cinquante convives, au cours duquel deux délégués mandatés par Carlo Petrini remettent l’Escargot d’Or à Alain Ducasse. Nous commençons avec enthousiasme à étendre notre territoire vers l’Ouest avec l’adhésion de l’association « Aix en Vignes » comprenant dix des meilleurs vignerons de l’appellation Coteaux d’Aix en Provence. Nous officialisons cette venue en organisant une rencontre et déjeuner du goût « Terre-Mer Hivernal », délicieuses coquilles Saint-Jacques d’Erquis, un inoubliable lièvre à la Royale, chez Jean-Marc Banzo, deux macarons, au Restaurant Le Clos de la Violette à Aix en Provence, sublime déjeuner où les saveurs avec les accords des vins commentés, pour l’occasion, par Paul Léonard, qui hélas nous a quitté, propriétaire de la « Côte de Bœuf », place aux Herbes à Marseille, Président des Sommeliers de Provence, Aix, Marseille. Avec le temps on a encore agrandi le territoire : Vaucluse, Lubéron, Bouches du Rhône ; visites guidées chez des artisans, des vignobles et des caves, éleveurs-oléiculteurs, le côté ludique fort attrayant et enrichissant. Toujours avec plus de pertinence pour atteindre le plaisir et la perfection autour de beaux produits, rendez-vous à Lançon de Provence, visite du Château Calissane et déjeuner-buffet de produits locaux Bio avec la participation d’une délégation amenée par Carlo Petrini : l’emblème de la ville est justement « un immense Escargot ». Nous garderons un grand souvenir d’une belle journée ensoleillée et d’un déjeuner, véritable atelier sur les huiles du pourtour de la Méditerranée (7 huiles) chez nos amis Reine et Guy Sammut, à l’Auberge de la Fenière à Lourmarin, après une visite et dégustation au Château La Verrerie en AOC Côte du Lubéron. [hr] Nous travaillons sans cesse pour améliorer le Convivium et à réaliser de magnifiques ATELIERS DU GOUT qui contribuent aussi à diffuser l’image du Mouvement. Nous sommes toujours présents avec Gennaro Iorio à Bra pour Cheese mais surtout au « Salone del Gusto » à Turin. Nous participons à de magnifiques et enrichissants ateliers sur les vins et les spécialités locales. Quelques souvenirs, parmi eux : ATELIER au Restaurant Marbella à Menton chez les amis BAUDET « La Moule de toute les façons » ; c’est cela la biodiversité élémentaire. ATELIER autour de véritables Galettes et Crêpes bretonnes à la Crêperie de l’Océan chez notre ami Pierre-Yves FOUCHE à Menton ; intéressant. Les Réunions des comités directeurs se sont toujours déroulées à Beausoleil au Restaurant « CHEZ QUINQUIN » Le Cyrnos ; cuisine familiale. ATELIER chez la famille FULCI, grands professionnels, au restaurant les TARRAILLERS à Biot ; un bon souvenir d’une cuisine succulente. ATELIER Cuisine du Comté de Nice et ses spécialités au Restaurant L’UNIVERS chez notre ami Christian PLUMAIL et les Vignerons de l’A.O.C. Bellet (seule A.O.C. urbaine dans la ville) ; dîner fraîcheur avec des accords merveilleux. Un grand ATELIER au « MAS D’ARTIGNY ET SPA « à Saint-Paul de Vence avec Francis SCORIEL, un véritable compagnon, accueil et apéritif sur la terrasse ; dîner un peu en longueur, dommage. Une journée détente et ATELIER de qualité au CHATEAU RASQUE chez mes amis Gérard et Monique BIANCONE. Magnifique domaine viticole en A.O.C. Côtes de Provence, visite et dégustation. En Cuisine, le grand Bruno CLEMENT, le Roi de la Truffe à Lorgues; venu en voisin pour nous régaler ; ambiance sympathique. Direction Napoli et la campanie chez l’ami Théo MANSI à « L’AUBERGE DE THÉO » à Nice. Ambiance napolitaine, riche, colorée et généreuse. Belles tables décorées avec les Agrumes de Capri et de Sorrento. Du soleil dans les cœurs ; une soirée où nous étions nombreux et heureux ! Alors, à partir de 2004, nous avons accueilli l’ami Francis BIETH, membre de la Fraternelle des Cuisiniers qui nous aide depuis quelques temps. Francis devint Secrétaire Général du Convivium et va à partir de là, mettre en place de belles choses ; une véritable abeille. Journée détente et GASTRONOMIE : visite d’un élevage d’escargots chez madame LOPEZ à Gonfaron (pays où les ânes volent ! hum c’est une galéjade et d’une production de légumes anciens !). Visite du Domaine viticole REAL D’OR d’Elphège BAILLY, notre chère amie. Dégustation et déjeuner champêtre sous les muriers, orchestré par Alain BŒUF, restaurateur à Vidauban sur un thème provençal. Entretemps, je suis parti avec Antoine J. MORDICONI à Bordeaux pour un rendez-vous avec Slow Food France et notre président international, Carlo PETRINI ; magnifique séjour de 2 jours autour de dégustations, conférences et ateliers du goût. Plusieurs séjours à Montpellier pour les rencontres et assemblées générales. Magnifiques rencontres pendant un séjour à Perpignan. Dégustations de légumes bio et de produits de la ferme (l’équipe de Slow Food France). Assemblée générale dans les Hautes Pyrénées à Luchon, Pau, etc… Rencontres pour sauvegarder le Porc noir de Bigorre (porc ibérique venu quelques années auparavant sur le territoire français par les Pyrénées ; reconnaissable par ses oreilles devant les yeux, se nourrissant de glands, noisettes et autres produits sauvages (baies, etc…) et vivant toujours à l’extérieur. C’est maintenant une sentinelle de sauvegarde de Slow Food France. Nous avons également visité les élevages de Moutons de Barèges Gavarnie qui a maintenant obtenu une A.O.C., Les Oignons de Trébons , une autre sauvegarde de Slow Food France. Un séjour riche et extrêmement positif, des déjeuners et dîners mémorables, en présence de Carlo PETRINI, des Préfets et autres politiques de la région. Magnifiques sites. J’ai participé en tant que Président de notre Convivium avec l’ensemble des autres français et de nombreux journalistes, avec Carlo PETRINI, Président international (et une délégation importante italienne au voyage dans l’Ain à Belley exactement, pays où naquit Jean Anthelme Brillat-Savarin qui écrivit en 1804 « La Philosophie du Goût ». Une véritable découverte qui enthousiasma le monde de la Gastronomie et qui est toujours d’actualité tant par sa pertinence que dans la logique. Trois jours exceptionnels où nous déposâmes une plaque sur la maison de la naissance de Monsieur Brillat-Savarin. Pour la petite histoire, il n’était pas cuisinier, simplement un grand gastronome. Sa profession dans l’administration de l’époque : Procureur du Roi. Il a du s’exiler pendant la Révolution Française d’abord en Hollande et ensuite aux Etats-Unis d’Amérique. C’était un véritable visionnaire, il faut lire ce magnifique bouquin. Un ATELIER autour du Stockfish et la Morue chez les amis Escande à l’Hôtel TERMINUS de Monaco avec Henri GERACI en cuisine, membre du Cordon d’Or. Sublime en qualité, fraicheur et innovation. Bravo ! Voilà un véritable atelier. Un ATELIER très particulier tant par les saveurs, la présentation que l’ambiance au Restaurant thaï LA MOUSSON chez Eva et Eric BARTHELEMY, un véritable exotisme culinaire ; inoubliable. ü Après la visite à Belley et en hommage à Monsieur Brillat-Savarin, Slow Food France avait décidé de l’honorer sur tout le territoire. Nous avons décidé de faire en accord avec Monsieur Alain Ducasse, un grand dîner chez Alain LLORCA au MOULIN DE MOUGINS. Menu magnifique et inspiré de l’époque et tiré de livres gastronomiques connus, accompagné par de sublimes vins, champagne et Cognac de maisons existantes déjà de la fameuse époque. Présentation par notre amie, Liana MARABINI « Script Menent », antiquaire de livres de cinq siècles sur la Gastronomie, des originaux numérotés de la « Philosophie de Goût » et la photo de l’écrivain. Soirée où l’Histoire rencontre la Gastronomie, où l’on doit être petit et humble. On en sort grandi et l’on peut dire comme les compagnons : « j’ai, ce soir, gagné mon salaire » ; plus de 160 convives. ü Un ATELIER sur le port de Nice à l’ANE ROUGE chez mon ami Michel DEVILLERS et Madame. Tout sur les Poissons du pêcheur Gilbert (un rêve, exceptionnel en fraicheur et en goût) et les petits légumes dont la courgette trompette niçoise ; un atelier tout en finesse, élégance et qualité ; fort apprécié par les participants.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

slowfood
 

 

Slow Food est une association à but non lucratif international majeur engagé à donner la valeur droit à l’alimentation, à l’égard de ceux qui produisent, en harmonie avec l’environnement et les écosystèmes, grâce à la connaissance dont ils sont les gardiens des territoires et des traditions. Slow Food travaille chaque jour dans 150 pays pour promouvoir une bonne nutrition, propre et juste pour tous.



terramadre

Un réseau mondial de plus en plus qui donne la parole à ceux qui veulent construire par le bas un modèle différent de la production alimentaire qui respecte l’équilibre de la nature, de la dignité des producteurs, la santé des consommateurs. Ils font partie de la Terre-Mère paysans, les agriculteurs, les pêcheurs, les cuisiniers, les universitaires, les étudiants, les consommateurs, qui partagent le même désir: pour sauvegarder le territoire et de garantir à tous un bon, propre et juste. Terra Madre est la rencontre entre les représentants du réseau mondial (à Turin tous les deux ans) et les réseaux régionaux (à Tours, Bilbao, Brasilia, Buenos Aires, Dar es Salam, etc.). Terra Madre est un ensemble de projets locaux sur les cinq continents qui protègent la biodiversité et de promouvoir les filières courtes et le goût de l’éducation.

terramadre.info



salonedelgusto

Le Salone Internazionale del Gusto, organisée par Slow Food, la région du Piémont et la ville de Turin, dans sa septième édition, est un marché d’alimentation, un lieu de rencontre et de collecte où il engagé dans l’économie et l’échange de nourriture et de la culture du vin. L’objectif est de fournir aux consommateurs et aux visiteurs de signes de connaître et d’apprendre à choisir des aliments. La salle devient un véritable lieu de débat sur les grandes questions: la chaîne d’approvisionnement pour les consommateurs, de la publicité à l’éducation, tout, en un mot, ce qui concerne la gastronomie et de l’économie qui lui est associée.

salonedelgusto.com



Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

L’association Slow Food Monaco Riviera Côte d'Azur se compose de restaurateurs, hôteliers, ou même de simples personnes qui aiment la bonne cuisine, l’alimentation propre et la qualité de la vie. On peut devenir membres dans plusieurs manières, au but de soutenir et participer à l’association d’une façon active et importante. L’association a établi des différentes typologies d’inscription.

Plus d'infos
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone